Join us for free and read amazing contents on elCurator.

Get wind of our features.

Already registered? Sign in.

Les voitures improbables de la location entre particuliers

Jul 22 2015

Le Monde | • Mis à jour le | Par Jean-Michel Normand

Les sites de location de voitures entre particuliers ne servent pas qu’à faire des économies. Certains utilisateurs – aux goûts parfois étranges – y recherchent leur madeleine de Proust automobile où des modèles aux spécificités techniques ou esthétiques rares.

La Citroën Xantia est prisée de certains locataires pour le confort que procure sa suspension hydropneumatique.

A priori, s’en remettre à la location entre particuliers reflète une prise de distance avec l’objet automobile. Il n’est pas neutre de mettre son véhicule à disposition d’inconnus alors que celui qui loue a, le plus souvent, renoncé à s’encombrer du lien de propriété qui pourrait le relier à une voiture. La moyenne d’âge (autour de 35 ans) des habitués de la location entre particuliers confirme que cette pratique - dont la fréquence est multipliée par trois pendant la période estivale - a pris racine au sein d’une génération réputée pour avoir désacralisé l’automobile, considérée comme un outil de déplacement assez largement dépourvu d’affect. Les choses, pourtant, ne sont pas aussi simples. En effet, les sites de location entre particuliers sont aussi mis à contribution par des esthètes, certes en quête d’un moyen de locomotion mais néanmoins amateurs de voitures anciennes ou, tout simplement, différentes des standards habituels.

“Je suis tenté par un Renault 18 break avec une grille de séparation pour chien.” Victor Heitz, locataire régulier de véhicules de particuliers

Citroëniste convaincu, Victor Heitz a éprouvé récemment l’irrépressible envie de renouer avec les joies de la suspension hydropneumatique qui fit, jusqu'à il y a peu, la fierté de la marque. Il y a quelques mois, il a donc loué une Xantia de 1996. «J’ai effectué un aller-retour Paris-Tours dans le plus grand confort et sans aucun problème», se remémore, non sans émotion, cet ancien propriétaire d’une CX des années 1970 qui «préfère louer une grande berline ancienne à 20euros la journée plutôt qu’une petite voiture moderne impersonnelle». En une autre occasion, il a jeté son dévolu sur une Peugeot 406. Ce connaisseur aux goûts un peu particuliers se verrait bien emprunter un week-end «un Renault 18 break avec une grille de séparation pour chien».

Portée disparue sur les routes françaises, la Renault 18 Break (ici une GTX de 1985) a toujours des adeptes, qui apprécient ses volumes... et même la grille de séparation pour chien qui équipe certains modèles !

Pour satisfaire cette demande croissante de dépaysement automobile, les principaux sites de location, comme Drivy ou OuiCar, disposent d’un onglet qui regroupe des véhicules dits «de collection». Quant au site roadstr.fr, il s’est spécialisé dans la location de modèles vintage appartenant à des particuliers. La définition n’est pas toujours très rigoureuse (on trouve sur OuiCar dans la version «collection» des versions néorétro comme des Volkswagen New Beetle des années 2000) mais l’on peut louer à partir de 20euros par jour et jusqu’à 200euros, voire plus, de nombreuses Citroën 2CV, DS ou Méhari, Mini ou Fiat 500 d’ancienne génération, Volkswagen Coccinelle et autres Renault Dauphine ou Simca. Et quelques coupés Mercedes blanchis sous le harnais.

La Volkswagen Polo, première voiture de bon nombre de conducteurs, est recherchée par certains nostalgiques.

Un choix suffisamment large pour qu’Axel Canus, 34 ans, se fasse régulièrement un petit plaisir pour pas trop cher. Pour 27euros, il a loué sur Drivy une antique Renault Super Cinq de 1988, «la voiture à bord de laquelle j’ai appris à conduire», précise-t-il. «La personne qui me l’a louée dispose d’une flottille de modèles des années 1980 qu’elle propose sur Drivy afin de financer une partie de leur entretien et, aussi, de leur permettre de tourner.» Rien de pire, en effet, pour des automobiles anciennes que de rester trop longtemps inactives. Pour ses prochains week-ends, Axel Camus a déja repéré une ancienne Mazda MX5 sur roadstr.fr et se verrait bien partir en ballade au volant d’une 2CV Fourgonnette.

“La Volkswagen Polo me rappelle de bons souvenirs…» François Raffenaud, locataire régulier de véhicules de particuliers

François Raffenaud, un parisien qui ne regrette pas de ne plus avoir de véhicule personnel, loue régulièrement des voitures à des particuliers «sans trop se préoccuper de la marque ou du modèle tant qu’elles disposent de la climatisation et d’un GPS». Sauf lorsqu’il doit conduire seul. «Dans ce cas, je peux choisir une Golf ou une BMW, des versions qui permettent un peu de s’amuser. Ou alors une Volkswagen Polo qui me rappelle de bons souvenirs…»

Louer une voiture datant des années 1980, voire des années 1950, affichant un kilométrage plus que respectable et une fiabilité pas forcément irréprochable, est-ce bien raisonnable? Les sites de location entre particuliers disposent de leur propre système d’assurance et d’une assistance 24h/24. Pour autant, ils évitent de proposer des modèles trop anciens ou trop rares. S’il faut acheminer un radiateur pour une Renault Vivastella Grand Sport de 1934 ou remplacer une porte-papillon sur une Mercedes 300 SL de 1957, la location sympa des vacances risque de tourner au vinaigre…

What are you waiting for? Get the best of the web.